Participation de M. François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, le 25/02/2019, à la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la commission climat pour la région du Sahel

M. François de Rugy, ministre d’Etat, ministre français de la Transition écologique et solidaire participe à la première conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la commission climat pour la région du Sahel qui se tient à Niamey le 25 février 2019.

PNG

Cette initiative a été lancée à l’issue de la COP 22 de Marrakech en 2016 où trois commissions sur le climat ont été créées pour faciliter la mise en œuvre de l’Accord de Paris à l’échelle du continent pour le Sahel, pour le Bassin du Congo et pour les Etats insulaires d’Afrique. Au sein de l’Union africaine, la commission Climat pour la région du « Sahel géo-climatique » (18 pays entre l’Atlantique et la mer Rouge) est présidée par le Niger.

Cette conférence associe aussi les organisations internationales et partenaires en vue de définir des projets de réduction de l’impact climatique, pour l’essentiel dans le secteur agricole et rural. Le financement de ces initiatives est prévu par le plan d’investissement climat de la région Sahel. La première étape passe par la mobilisation de 1,3 milliards de dollars pour la période 2020-2025.

PNG

La France soutient pleinement cette initiative. En effet, le développement du monde rural est un élément central de son engagement auprès des pays du Sahel et passe par la mise à l’échelle rapide de l’agroécologie .
Ces pratiques de l’agroécologie ,durables, contribuent à la fois à atteindre les objectifs d’adaptation au changement climatique, et à améliorer la situation des population (créer des emplois et des revenus durables, sécurité alimentaire, prévention des tensions agriculteurs et éleveurs).

- La France mobilise 250 millions d’euros (2014-2018) sur l’agroécologie via l’AFD et est actif avec le Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) et l’institut de Recherche pour le Développement (IRD) en appui à la recherche africaine sur ces sujets. Ces opérateurs français apportent leurs contributions aux comités d’experts du Sommet de Niamey.

D’autres rendez-vous importants où la France est pleinement impliquée contribuent à cet engagement : le One Planet Summit de Nairobi (mars 2019), centré sur l’Afrique et la question de l’accès aux énergies renouvelables, le sommet du SGNU sur le climat et l’initiative Sahel du G7, présidé par la France en 2019.

Dernière modification : 28/02/2019

Haut de page