UFE - section Niger

Informations transmises par l’Association.

Site de l’UFE

HISTORIQUE DE L’UFE

JPEG

76 ans d’histoire
Depuis 1927, la situation des Français de l’Étranger s’est considérablement transformée et améliorée grâce aux efforts continus et tenaces de notre Association. Agissant seule de 1927 à 1948, puis en liaison étroite avec le Conseil Supérieur des Français de l’Étranger, dont elle avait, enfin, obtenu la création, et avec les Sénateurs représentant les Français établis hors de France élus en application de la loi du 27 Octobre 1946, à l’élaboration de laquelle elle avait pris une part essentielle, l’UFE peut, au terme de ces soixante-quinze années, être fière du chemin parcouru.

Pourquoi l’UFE est-elle née ?
Si sa naissance n’avait pas répondu à un besoin, si elle n’avait pas comblé un vide, l’UFE n’aurait pas pu travailler efficacement pendant trois quarts de siècle. Au lendemain de la première guerre mondiale, la Métropole, oubliant les sacrifices partagés, a manifesté, avec une particulière évidence, son indifférence à l’égard des Français établis à l’étranger. Elle s’est comportée, comme écrivait un de ses Présidents, "plus en marâtre qu’en Mère Patrie".
C’est ainsi que ces Français venus de loin se heurtaient à de grandes difficultés pour obtenir l’indemnisation de leurs biens perdus, pour faire reconnaître la plénitude de leurs droits d’Anciens Combattants, et surtout pour faire inclure les fils de ceux qui, rentrés en France pour la défendre, étaient tombés au Champ d’Honneur, parmi les pupilles de la Nation.
Un profond malaise, une vive irritation se répandaient parmi les Français de l’étranger qui voyaient leur Patrie méconnaître leurs sentiments et leurs sacrifices, refuser de défendre leurs intérêts, les tenir, en somme, pour des citoyens de seconde zone.

Les « fils oubliés »
Sensible à cet état de choses, un homme généreux et efficace, Gabriel WERNLE, prit l’initiative de réunir de bonnes volontés et de fonder en 1927 l’Union des Français de l’Étranger, dont il restera, jusqu’à sa mort, l’animateur dynamique et obstiné.
Dès lors, des efforts nombreux et successifs furent déployés pour resserrer les liens entre les expatriés et la Mère Patrie, pour faire connaître en France leur rôle et les services qu’ils rendaient, pour faire reconnaître par les Pouvoirs publics leurs droits à égalité avec ceux des Français de France, pour assurer le meilleur développement de leur action au service et au profit de la France, aussi bien dans le domaine culturel que dans le domaine économique.

Une action continue
L’action têtue, poursuivie patiemment et sans découragement pendant soixante-seize ans, par les dirigeants successifs de l’UFE au siège central de Paris et dans les sections répandues dans le monde, a comme but profond, jamais oublié, de rapprocher, autant que faire se peut, la situation des Français expatriés de celle des Français demeurés en France, de donner aux premiers les mêmes droits qu’aux seconds, de protéger les personnes et les biens de tous nos ressortissants où qu’ils soient.
L’UFE est devenue le lien vivant - matériel et moral - entre la France et ses fils lointains, l’avocat et le défenseur des Français expatriés auprès des Pouvoirs publics et de l’opinion métropolitaine, animée qu’elle est par le souci au premier chef d’éviter que des événements internationaux ou des mesures d’ordre interne, lois et règlements, n’aient d’incidences fâcheuses à leur égard.
Seules les circonstances ont infléchi l’action vers des domaines particuliers.
L’UFE a, ainsi, manifesté sa vitalité en adaptant ses objectifs immédiats aux nécessités de la situation internationale, tout en poursuivant son action à long terme, que ce soit dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement, de l’exercice du droit de vote, de la nationalité et de la fiscalité ou de la sécurité.
Les neuf présidents, chacun avec leur caractère propre, cinq d’entre eux ayant la dignité d’Ambassadeur de France, quatre étant Sénateurs, trois anciens Ministres, et un Chef d’Entreprise, ont agi avec une continuité qui a assuré le succès de l’action entreprise.

A QUOI SERT L’ UFE

L’Union des français de l’étranger assure la défense des droits et des intérêts des Français de l’étranger. L’ UFE aide les expatriés et les entreprises qui les détachent à bien réussir leur installation, leur intégration et leur retour en France ceci grâce à ses 147 représentations dans le monde, son Centre d’information et de documentation, ses dossiers pays, son site internet, son magazine La Voix de France.
LES MISSIONS DE L’UFE
L’UFE intervient auprès des pouvoirs publics, à l’étranger ou en France, pour toutes les questions d’ordre individuel ou général concernant notamment :
- L’enseignement des jeunes français de l’étranger (écoles, bourses),
- La protection sociale (retraites, accidents de travail, maladie),
- La fiscalité,
- La nationalité, le service national,
- L’exercice du droit de vote, etc.

L’UFE renseigne les expatriés sur la législation française qui leur est applicable. Elle participe aux travaux du Conseil Supérieur des Français de l’Etranger (CSFE), organisme consultatif du Ministère des Affaires Etrangères. Elle est en liaison constante avec les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Une mission législative
Par l’action permanente qu’elle mène auprès des Pouvoir Publics, l’UFE a pour ambition de donner aux Français de l’étranger les mêmes droits qu’aux Français de France. Les expatriés d’aujourd’hui doivent à l’UFE de participer à toutes les élections françaises. Parmi de nombreuses conventions bilatérales, l’UFE a obtenu la signature par la France de 92 conventions fiscales et de 31 conventions de sécurité sociale.
Une mission sociale
L’UFE a permis des avancées importantes en matière de protection sociale, de retraite et d’entraide aux expatriés, par sa présence au sein des conseils d’administration de différents organismes sociaux tels que :
- la Caisse des Français de l’Etranger (CFE),
- le Comité d’Entraide aux Français Rapatriés (CEFR),
- l’Association pour la Formation Professionnelle Française à l’Etranger (AFPFE),
- la Commission permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger,
- la Commission Nationale des Bourses.

LA SECTION UFE NIGER

Au Niger, la section de l’UFE se distingue particulièrement dans votre vie de tous les jours notamment :

  • Conseille utilement nos compatriotes dans leurs rapports avec l’administration locale (régimes des retraites, démarches pratiques etc…)
  • Effectue le relais de vos doléances auprès des institutions sénatoriales en France
  • Assiste et défend les intérêts des plus démunis d’entre nous à la Commission des Bourses
  • Entretien et assure un lien permanent et efficace avec nos autorités françaises
  • Elle est l’une des bases du réseau Mondial « UFE » et à ce titre, joue un rôle d’information en liaison avec la direction de Paris (ex : aide à la réinsertion en métropole)
  • A participé activement à la création de l’Association FR’ENTRAIDE et en assure la bonne marche afin qu’aucun français au Niger puisse ne manquer de rien.

L’UFE Niger est à votre écoute et se charge de vous soutenir dans les difficultés que vous pouvez rencontrer.

DEVENIR MEMBRE

Contacts : Stéphane Jullien

L’UFE est une association à but NON LUCRATIF et NON POLITIQUE, consacrée à la préservation des intérêts de tous les français – Résolument elle se veut accompagnatrice et non partisane de leurs intérêts.

7 bonnes raisons
Une information au quotidien, en France comme à l’étranger, sur toutes les questions relatives à la vie de votre pays d’accueil (dossier-pays, livrets d’accueil, réunions d’information, consultations).
Un réseau incomparable de 150 Représentations dans près de 100 pays pour un accueil, une installation et une intégration facilités.
Une animation, propre à chaque Représentation, permettant de partager en toute convivialité, activités et renseignements pratiques au travers de manifestations culturelles, sportives, soirées, dîners, sorties, conférences...
La défense de vos intérêts et de ceux de tous les Français de l’étranger auprès des institutions et des pouvoirs publics : droit, protection sociale, enseignement, fiscalité, affaires financières. . .
Une solidarité vis-à-vis de tous nos compatriotes expatriés et, en particulier, de ceux qui vivent dans des conditions difficiles.
Votre participation au développement et à la représentation de la France à l’étranger.
La mission d’intérêt public menée par l’UFE depuis plus de 70 ans à l’écart de toute préoccupation politique ou confessionnelle dans le respect de l’article 1 de ses statuts.

Dernière modification : 25/11/2015

Haut de page