Soutenir les incubateurs africains : un engagement français.

Pour favoriser la création d’emplois via des entreprises innovantes, Afric’innov bénéficie d’un financement de l’AFD pour accélérer la formation des professionnels des incubateurs, déployer le label d’évaluation et d’identification des incubateurs et ancrer en Afrique cette dynamique. L’AFD a renouvelé son appui pour la période 2019-2022.

PNG

Lorsqu’il s’agit d’entrepreneuriat innovant, les structures d’accompagnement (incubateurs, accélérateurs, hubs, pépinières) sont des relais de développement d’autant plus précieux et nécessaires que les risques d’échec des entrepreneurs sont plus élevés. Souvent jeunes, les structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat ont des niveaux de professionnalisation très variés, sont souvent isolées et manquent de moyens adaptés pour se développer. Face à ce constat, en 2016, l’Agence Française de Développement (AFD) a octroyé une subvention de l’équivalent de 1,1 milliard de francs CFA sur 3 ans à l’Association Bondy Innovation. Dans sa phase pilote, le Programme Afric’Innov (PAI I) se donnait pour finalité de soutenir le développement de l’entrepreneuriat innovant à travers la professionnalisation des structures d’accompagnement.

En trois ans, ce programme a permis de réunir un consortium de 50 incubateurs africains, dont le Centre Incubateur des PME au Niger (CIPMEN), premier incubateur du Niger et partenaire fondateur dès le montage du programme. Il a également permis de mettre en place des activités et outils d’appui aux incubateurs, tels qu’un centre de ressources pour l’accompagnement à l’entrepreneuriat (« boite à outils » collaborative), une plateforme web et media pour les incubateurs (www.africinnov.com), un outil de suivi des startups en incubation (le progiciel Afric’innov Ubora), des programmes de formation pour les équipes des incubateurs, un processus de labellisation des structures d’accompagnement etc. A travers ce projet, des nouveaux mécanismes de financement ont pu être testés, tels que les prêts d’honneur (prêt personnel à taux zéro, sur la base de la relation de confiance avec l’entrepreneur).

Fort du succès de ce pilote, l’AFD finance le passage à l’échelle du programme par une subvention de l’équivalent de 1,3 milliard de francs CFA pour la période 2019-2022. Ce second volet d’Afric’innov vise à accélérer la formation des professionnels des incubateurs, à déployer le label d’évaluation et d’identification des incubateurs et à ancrer localement la dynamique du programme Afric’innov par son implantation à Dakar.

En savoir plus sur la seconde programmation d’Afric’Innov :
-  Afric’innov passe à l’échelle pour mieux accompagner les SAEI africaines
-  Une nouvelle équipe pour le passage à l’échelle d’Afric’innov

JPEG

Dernière modification : 05/03/2020

Haut de page