La personnalité du mois

Rouffahi Koabo, directeur général de l’incubateur CIPMEN

JPEG

Rouffahi Koabo, nouvellement nommé directeur général du CIPMEN, gère ainsi le principal incubateur d’entreprise au Niger, spécialisé dans les techniques d’informations et de communication (TIC), l’agrobusiness et les énergies renouvelables.

Il est également à la tête de SahelInnov, consortium régional pour les start-up au Sahel, initié par le CIPMEN.

Scolarisé à Niamey, Rouffahi a poursuivi son cursus supérieur en France. Passionné par les mathématiques et la physique, il a d’abord intégré l’Université de Lyon 1 avant de suivre une formation en sciences informatique à la Concordia University, au Canada.

Son ambition aujourd’hui est de faciliter l’accès des entreprises nigériennes au marché international, en structurant l’environnement économique sahélien. Il considère les défis urgents auxquels est confronté son pays comme autant d’opportunités entrepreneuriales. Il souhaite notamment créer au CIPMEN un programme dédié à l’accompagnement à l’export et une école de code afin de doter les entreprises des outils indispensables à un développement international. Cette expansion d’activités suppose aussi le renforcement interne du CIPMEN, afin de construire un modèle durable et autonome.

Expert en entrepreneuriat numérique, Rouffahi est rentré avec sa famille au Niger après avoir été consultant pendant 10 ans en transformation digitale et protection des données pour des grandes entreprises aux Etats-Unis, en Europe et en Afrique. Il a également été chef de projet en communications et système d’information au sein de RTE France, filiale d’EDF spécialisée dans le transport d’électricité haute tension.
Co-fondateur d’un fond éthique privé de la diaspora nigérienne, il a lancé 3 start-up au Niger et une en France.

S’il entretient de forts liens avec la France (il est notamment membre du club des jeunes leaders nigériens de l’ambassade de France), Rouffahi est également très investi pour la communauté nigérienne. Il a notamment toujours été très actif au sein des associations de la diaspora nigérienne.

Son parcours, riche et varié, témoigne de sa conviction : « le succès individuel et collectif ne se satisfait que des initiatives de chacun, afin de favoriser les échanges réciproques et la construction de l’économie de demain ».

Dernière modification : 29/11/2018

Haut de page