Retour en images et en texte sur : célébration des premières Olympiades sportives et culturelles de la jeunesse nigérienne à Zinder – 29 février / 1er mars 2020

Ouverture des premières Olympiades de la Jeunesse nigérienne à Zinder #ProjetOJEN

Zinder, au carrefour des grandes routes du Niger, a été retenu à nouveau pour accueillir la première édition des rencontres interrégionales entre les 60 écoles du projet Olympiades de la jeunesse du Niger (OJEN).

Ont ainsi convergé vers Zinder plus de 500 élèves des 4 régions d’Agadez, Maradi, Niamey et Zinder, avec l’appui des Directions régionales de l’enseignement primaire ainsi que du réseau franco-nigérien des Alliances Françaises (Agadez et Maradi) et du centre culturel franco-nigérien CCFN Jean Rouch (Niamey et Zinder). Des élèves des centres de lecture et d’action culturelle - CLAC – de Mirrhia, Matameye et Mayahi ont également été conviés au titre du jubilé de la francophonie au Niger.

Le projet OJEN, porté par la Présidence de la République du Niger, financé par la Coopération française, vise à la relance du sport scolaire dès l’école primaire, en formant les enseignants, fournissant les équipements de base et en organisant des rencontres sportives mixtes tout au long de l’année.

La cérémonie d’ouverture a mobilisé également l’ensemble des autorités concernées, avec le représentant du ministère chargé de l’enseignement primaire, le secrétaire général du Gouvernorat, le président du Conseil Régional, le représentant du délégué spécial de la ville de Zinder, le représentant du Sultan du Damagaran. Les 3000 spectateurs des tribunes ont pu apprécier le défilé des 1500 élèves autour du terrain, les prestations des équipes mixtes de 10 élèves de CE2 chacune dans les disciplines du football, de l’athlétisme (course de relais, saut de grenouille, lancer de vortex) et du « langa » (jeu traditionnel se jouant à cloche-pied visant à ce que le roi de l’équipe attaquante traverse le terrain, en déroutant l’équipe adverse).

En complément de ces disciplines travaillées en cours d’EPS tout au long de l’année dans les écoles partenaires OJEN, un cross urbain a été couru par 300 élèves sur un parcours sécurisé de 1,5 km. Chaque enfant avait été doté pour l’occasion d’une paire de chaussures fermées. Des démonstrations ont été aussi présentées en volley-ball, rugby et karaté.

Sur le volet culturel, le CCFN a organisé dans son théâtre de plein-air une soirée réunissant plus de 300 participants, avec des artistes locaux (le groupe Haské Star et son leader Ali Atchibil) et des prestations des écoles partenaires OJEN (poème, chant, danse traditionnelle, sketches).

Le Sultan du Damagaram, M. Aboubacar Sanda Oumarou, dans son palais, a reçu la mission au lendemain de l’événement. Il a félicité les organisateurs et a salué l’engagement de la France en faveur de la scolarisation des jeunes filles avec une éducation de qualité, les mettant à égalité avec les garçons. Le sultan a également reçu la délégation des 60 enfants de Zinder, en mettant en avant les valeurs de citoyenneté, de solidarité et de concorde nationale portées par OJEN.

Cette séquence de Zinder marque le plus grand temps fort du projet OJEN, avec des délégations venues des 3 grandes villes du Niger (60 enfants et 12 accompagnateurs chacune). Elle conclut 5 mois de préparation dans les écoles, avec l’organisation de près de 200 rencontres interclasses puis interécoles, pour sélectionner les meilleurs élèves dans chaque discipline retenue.

Compte tenu de la crise sanitaire, le projet OJEN a suspendu ses activités pendant 3 mois, de mi-mars à mi-juin, et lance sa nouvelle saison avec la tenue d’un comité de pilotage le 18 juin 2020 au CCFN Jean Rouch de Niamey et un programme d’activités pour le second semestre 2020.

Dernière modification : 10/06/2020

Haut de page