PEINE DE MORT

LE 10 OCTOBRE : JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA PEINE DE MORT

À NIAMEY, ORGANISATION D’UNE TABLE RONDE SUR LE THÈME ‘’PAUVRETÉ ET JUSTICE’’

Le 10 octobre, à l’occasion de la 15ème Journée mondiale contre la peine de mort, le Réseau progrès et développement humanitaire au Niger (REPRODEV Niger), la Coalition nigérienne contre la peine de mort (CONICOPEM), l’ambassade de France au Niger, la Délégation de l’Union européenne et le Centre culturel franco-nigérien Jean Rouch (CCFN) ont organisé une table ronde sur le thème "Pauvreté et peine de mort", qui a été retenu cette année par la Coalition mondiale contre la peine de mort.

■ C’est en présence de nombreux députés, de représentants du ministère de la Justice et d’un nombre important d’étudiants en droit que les panélistes ont débattu au CCFN de la question de la peine de mort au Niger et du chemin qu’il reste à parcourir pour l’abolir.

■ C’est ainsi que M. Ali China, secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’Homme et M. Machalele, conseiller en droits de l’Homme auprès de l’Assemblée nationale ont rappelé l’importance du rôle des députés dans le processus abolitionniste, tandis que M. Zazi, chef de la division des affaires pénales au ministère de la Justice a signalé que si 45 personnes étaient actuellement condamnées à mort au Niger, la commutation des peines était systématique et, qu’en 2017, aucune peine capitale n’avait été prononcée. Cheik Bachir et le révérend Kimso ont quant à eux rappelé que l’islam et le christianisme condamnent la mise à mort sous toutes ses formes et prônent dès lors l’abolition de la peine de mort.

■ Enfin, maître Boudal, président de l’Association des jeunes juristes du Niger, a rappelé la révision de certains pays quant à leur position vis-à-vis de la question de la peine de mort face à la menace terroriste et l’importance subséquente d’une abolition définitive de la peine capitale au Niger. Il a par ailleurs signalé l’anti-constitutionnalité de la peine de mort, les articles 11 et le 12 de la Constitution nigérienne consacrant la sacralité de la personne humaine et le Droit à la Vie.

JPEG - 108.9 ko
De gauche à droite : M. Ali China, secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’Homme, cheik Bachir, théologien-islamologue, le révérend Kimso, M. Illiassou, secrétaire général de la Coalition nigérienne contre la peine de mort (modérateur), M. Machalele, conseiller en droits de l’Homme à l’Assemblée nationale, maître Boudal, président de l’Association des jeunes juristes du Niger et M. Zazi, chef de la division des affaires pénales du ministère de la Justice.

JPEG

http://www.worldcoalition.org/fr/worldday.html

Dernière modification : 17/10/2017

Haut de page