Masterclasse en photographie numérique

En parallèle à la présentation du 22 avril au 13 mai de son exposition « Africa-America » dans le hall d’accueil du CCFN, le photographe Philippe Guionie anime une masterclass qui s’adresse aux photographes amateurs et professionnels qui souhaitent s’engager dans une démarche personnelle de création.

JPEG
Faisant suite à une première édition qui s’est déroulée en juillet 2012 sur le thème « identifier et développer sa propre photographie », les participants produiront cette année une série photographique autour de « l’AUTRE ».

En photographie, la nature de l’échange entre le photographe et les personnes photographiées déterminent souvent de manière significative la production photographique qui est ensuite donnée à voir. En lien avec les orientations définies avec Philippe Guionie, il s’agit pour chaque participant de la masterclass de développer un regard curieux et attentif vers l’Autre, non par esprit systématique ou par contrainte, mais en expérimentant sa propre distance au sujet tant d’un point de vue « physique » que « psychologique ».
Que ce soit une immersion au sein d’un groupe de personnes ou une exploration intime sur le mode de l’autoportrait, la démarche proposée consiste à s’imprégner des atmosphères et des ambiances présentes à Niamey et dans ses environs. Plusieurs types d’expressions photographiques sont envisageables : le reportage, le portrait en intérieur, le portrait dans l’espace, l’autoportrait, la mise en scène… autant d’éléments constitutifs d’une nouvelle série photographique personnelle et inédite.

Au terme de cette formation, une restitution des travaux de chaque photographe est présentée au CCFN le vendredi 03 mai 2013 à 15h00 au petit auditorium à laquelle vous êtes invités à participer.

Enfin, l’aboutissement de ces deux modules de formation est la création du collectif nigérien « HAZZO », premier du genre, réunissant 8 photographes nigériens autour de la pratique photographique.

Historien de formation, Philippe Guionie revendique une photographie documentaire autour des thèmes de la mémoire et des constructions identitaires. Son mode principal de figuration est le portrait. Son postulat photographique : poser des visages sur des mémoires humaines qui n’en ont pas. Photographe engagé, Philippe Guionie écrit en photographie une histoire humaine et l’inscrit dans le temps, celui de la mémoire partagée et celui du temps présent.
Auteur de plusieurs ouvrages - "Anciens combattants africains", "Un petit coin de paradis" (Les Imaginayres/Diaphane, 2006), "Africa-America" (Diaphane, 2012) - ses sujets personnels sont présentés dans des galeries et festivals, en France et à l’étranger (Nuit de l’année aux Rencontres d’Arles, festival Images singulières à Sète, galerie du Château d’Eau à Toulouse, galerie Polka à Paris, Tbilisi Photo festival en Géorgie, instituts culturels français en Afrique et en Amérique du Sud,…).
Lauréat de plusieurs prix photographiques dont le Prix Roger Pic 2008 pour la série “le tirailleur et les trois fleuves”, il est chargé des cours de sémiologie de l’image à l’école de formation de la photographie et du multimédia (ETPA) à Toulouse. Il encadre de nombreux workshops en France (Rencontres d’Arles) et à l’étranger. Membre de l’agence Myop depuis 2009, Philippe Guionie est représenté par la galerie Polka à Paris.

Dernière modification : 03/05/2013

Haut de page