L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD) PRÉSENTE SON BILAN

PNG
RÉSULTATS ANNUELS 2017 DES ACTIVITÉS DE L’AFD

En 2017, les engagements du groupe AFD dans le monde ont franchi le cap des 10 milliards d’euros (plus de 6.500 milliards de Fcfa), marquant une nette progression, soit + 11 % en un an, et 25 % sur les deux dernières années.

Ce montant porte de manière concrète sur quelques 752 projets de développement mis en œuvre dans le monde entier, ayant des impacts immédiats et mesurables : par exemple, de l’eau potable en faveur de 822.000 personnes, un accès à l’électricité pour 365.000 personnes, 3.395 MW d’énergies renouvelables installées, l’économie de 15.000 m³ d’eau potable, la scolarisation de près de 400.000 jeunes filles, ou encore la protection et la restauration de 16 millions d’hectares d’espaces naturels, etc.

■ EN AFRIQUE

L’Afrique demeure la priorité de l’Agence, avec 5,2 milliards d’euros d’engagements en 2017 (plus de 3.400 milliards de Fcfa), en progression de +15 % par rapport à 2016. L’Alliance Sahel, lancée en juillet 2017 par la France et l’Allemagne, et rejointe depuis par sept autres bailleurs internationaux, consacre également cette priorité stratégique. Ses membres sont amenés à mobiliser 7,5 milliards d’euros sur 5 ans (près de 5.000 milliards de Fcfa).

■ AU NIGER

Le directeur de l’agence basée à Niamey, M. Jean-Christophe Maurin, témoigne de l’engagement de l’AFD au Niger : « L’AFD a engagé plus de 600 millions d’euros au bénéfice du Niger durant ces dix dernières année (près de 400 milliards de Fcfa), dont 120 millions d’euros en 2017 (près de 80 milliards de Fcfa). Les engagements les plus importants soutiennent trois domaines en priorité, que je décris familièrement comme les objectifs ‘’3E’’ : Eau, Énergie et Éducation  :

● EAU : sans eau, pas d’agriculture ni de sécurité alimentaire : « l’eau c’est la vie ». À ce titre, en avril dernier, le président Issoufou a participé au lancement des travaux de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Niamey : un investissement de plus de 70 millions d’euros (46 milliards de Fcfa) financé conjointement par l’AFD avec les Pays-Bas, l’Union européenne, et la Belgique. Ces installations bénéficieront à plus de 200.000 habitants de Niamey qui n’ont pas encore accès à l’eau potable.

● ÉNERGIE : sans énergie, pas de développement économique et social : « l’énergie c’est l’avenir durable ». À ce titre, aux côtés de l’Union européenne, l’AFD finance la première centrale photovoltaïque du Niger (à Gorou Banda) pour un montant total de 30 millions d’euros (environ 20 milliards de Fcfa) ainsi qu’une centrale hybride (solaire-thermique) à Agadez pour 33,7 millions d’euros (environ 22 milliards de Fcfa).

● ÉDUCATION : sans éducation, pas de paix ni d’avenir pour la jeunesse : « la jeunesse c’est la seule richesse qui compte ». À ce titre, l’AFD soutient la mise en œuvre du Programme sectoriel de l’Éducation et de la Formation du Niger avec un concours de 12 millions d’euros (environ 8 milliards de Fcfa) et une délégation de la Coopération suisse de 5 millions d’euros (plus de 3 milliards de Fcfa). Elle contribue également, à hauteur 15 millions d’euros (près de 10 milliards de Fcfa) au fonds commun sectoriel de l’éducation avec le Luxembourg, la Suisse, la Norvège et l’UNICEF. Par ailleurs, avec 10 millions d’euros (environ 6,5 milliards de Fcfa), l’AFD finance un projet d’insertion sociale et professionnelle des jeunes dans la région de Diffa. Enfin, l’Agence appuie la formation professionnelle pour les secteurs Industriels et du BTP du Niger avec un financement portant sur 13 millions d’euros (8,5 milliards de Fcfa).

JPEG - 497.1 ko
Le président Issoufou posant la première pierre de la centrale de traitement d’eau de Goudel financée à 29 % par l’AFD (18 avril 2018).
© Souley ABDOULAYE, AFD.

Outre ces trois priorités - et conformément au cadre stratégique de coopération entre le Niger et la France - l’AFD est également fortement engagée au côté du Niger pour contribuer à assurer sa sécurité alimentaire, améliorer la santé de sa population, renforcer sa gouvernance démocratique et dynamiser son secteur privé.

Pour accéder à l’ensemble des résultats de l’AFD :

https://www.afd.fr/sites/afd/files/2018-04-02-28-29/groupe-afd-resultats-2017.pdf

Dernière modification : 07/05/2018

Haut de page