Fiche technique santé au Niger

FICHE TECHNIQUE SANTE AU NIGER

Quelques conseils et quelques protocoles

Pas d’auto- médication ni une certitude et un diagnostic établis sur internet, mais on vient avec des symptômes qui permettront d’identifier une pathologie.

- 1-HYGIENE GENERALE
• Corporelle : éviter la répétition des douches avec savon la même journée : risque d’irritations (bourbouille…).
Bonne hygiène dentaire à minima lavage des dents 2 fois/j et pendant au moins 4 minutes.
Se prémunir des bactéries ou parasites qui peuvent se trouver dans les sols ou l’eau (prévention du larbish, anguillulose, ankylostomoses, bilharzioses, infections cutanées..) en évitant de : laisser sécher le linge à l’extérieur ou sur le sol ; marcher pieds nus au bord de l’eau, sur les plages ou s’allonger à même le sable ? - marcher ou se baigner dans les eaux douces ; caresser les animaux. porter des chaussures non fermées sur les sols boueux ou humides.
Une bonne hygiène de vie : alcool avec modération, sommeil suffisant et activité physique régulière adaptée.
• Hygiène de l’habitat : nettoyage et javellisation régulière des sols, douches, baignoires…Mais aussi des réfrigérateurs.
• Hygiène des soins : Refuser tout soin sans matériel neuf à usage unique (aiguilles, seringues). De même, éviter tatouage, piercing et acupuncture.

Désinfection des fruits et légumes
ATTENTION VERIFIER BIEN LE DOSAGE « UNITAIRE » : EAU DE JAVEL 9° ou 2,6%, AQUATABS à 2,5g, PERMANGANATE 500mg (0,5g)
LE RINCAGE APRES TREMPAGE SE FAIT A L’EAU MINERALE ou plus simplement FILTREE

PNG

PNG

- 2-PERIL FECAL
• Se laver souvent les mains avec du savon, surtout avant les repas, la manipulation d’aliments et après passage aux toilettes.
• Consommer uniquement de l’eau en bouteille capsulée ou rendue potable (filtre portatif, Aquatabs, ébullition pendant 5mn) « L’eau du robinet malgré une qualité correcte à la production, risque de subir une contamination dans les canalisations du réseau »
• Nourriture : Laver, cuire et bouillir

Attention à certains aliments : oeufs (date de ponte ????), viande hachée, lait cru ou fromage local
➢ viandes hachées : préparation en direct ou faire soi-même juste avant utilisation (éviter les saucisses et autres préparations à base de viande hachée
➢ viande de porc toujours bien cuite et viande de boeuf éviter « bleue »

PNG

• Nettoyage à l’eau filtrée ou désinfectée (javel, permanganate de potassium des fruits et légumes. Le lavage à l’eau du robinet peut être suffisant pour les légumes à cuire conservés à température ambiante (pommes de terre, courgettes, aubergines… ).

- 3-LE PERSONNEL DE MAISON
• Le personnel de maison au contact des aliments (cuisinier, serveur, femmede ménage) doit disposer au minimum d’un WC avec point d’eau équipé de savon nécessaire à l’hygiène des mains. Dans la mesure du possible , d’une douche et d’un coin vestiaire.
•Imposer l’ hygiène des mains :- Ongles courts- Lavage des mains à l’arrivée Lavage des mains après passage aux toilettes - Lavage des mains aux changements d’activité (ménage <=> cuisine
• Surveiller l’hygiène corporelle et imposer au besoin.

- 4- A L’EXTERIEUR :
• Règle générale : manger chaud et cuit.
• Toujours eau en bouteille capsulée, (vérifier l’intégrité de la capsule) ou des boissons « capsulées » type soda.
• Éviter : Les aliments à base de viande hachée ( saucisses, boulettes..) Les crudités Mayonnaise et sauces froides sauf conditionnement en dosettes Les pâtisseries avec crème Les Glaces et sorbets : attention aux fabrications « maison » et au circuit du froid Glaçons : sauf si certitude d’utilisation d’eau filtrée, au moins.

- 5- PALUDISME :
Toute fièvre peut être un paludisme, isolée ou associée à d’autres signes, digestifs (nausée, vomissements, diarrhée) ou d’allure virale (céphalées, asthénie, courbatures, toux).
Tout syndrome fébrile,

PNG

Arguments épidémiologiques + cliniques + biologiques

PNG

Les répulsifs (ou repellent)
Recommandations de l’AFSSAPS pour l’utilisation es répulsifs cutanés (BEH 2007)

PNG

Sauf antécédent de convulsions, éviter le contact du diéthyl-toluamide (DEET) avec les plastiques, vernis, verres de montre, lunettes, 3 limiter l’utilisation consécutive à un mois,4le fabricant le recommande à partir de 4 ans, 5le fabricant le recommande à partir de 36 mois, 6le fabricant le recommande à partir de 5 ans
Fièvre sous les tropiques : jamais d’aspirine mais du paracétamol
(paludisme, dengue…) !
Attention aux AINS…

Ne consultez surtout pas à 22 heures pour des signes cliniques apparus à 09H00 ou la veille !

LE TRAITEMENT ACCES PALUSTRE SIMPLE
COARTEM ® disponible en pharmacie référencée, RIAMET ®
Cp à 20mg/120mg
Cure sur 3 jours
Adulte 4 cp H0, 4cp H8, 4 cp H24 et 4 cp à H48
PNG

Précautions d’emploi : pas plus de 3 applications /jour, éviter les yeux, les muqueuses, les lésions cutanées étendues, ne pas appliquer en cas d’antécédent d’allergie cutanée au produit

Lutte anti vectorielle, chimioprophylaxie, vigilance armée

- 6- MENINGITES
Survenue hivernale d’épidémies (vaccin tétravalent)

- 7- CLIMAT
Le Niger est un pays ou les températures peuvent atteindre plus de 45° et dépasser 30° une bonne partie de l’année : période d’acclimatation (un mois) , adaptation horaires, hydratation
Eviction solaire pour les enfants +++

- 8-ACCIDENTOLOGIE
• Une assurance assistance et rapatriement
•Traumatiques : les accidents représentent une cause majoritaire de rapatriement sanitaire.- La prudence s’impose donc du fait notamment de l’état des routes et du non-respectdes règles de circulation (Les règles du code de la route restent purement théoriques au Niger et les routes, parfois encombrées de véhicules arrêtés peu ou pas signalés divers animaux, charrettes, etc.…
Le port du casque est indispensable en deux roues, rollers, trottinette.
Possibilité secours « routiers » par le SAMU : appeler le 15 et patience.

- 9-RAGE
Présente dans toute l’Afrique, en zone urbaine également (chien). Prudence avec les animaux inconnus, surtout chiots et chatons- risque ENFANT++

- 10-ENVENIMATIONS
La prudence est de règle. Ne pas marcher pieds nus (scorpions) et ne pas courir en brousse sans visibilité (serpents) , ATTENTION AUX BORDS DE FLEUVE Ne pas laisser ses chaussures de marche sur le sol la nuit (scorpions)…

- 11 - LA TROUSSE DE SECOURS
Traitements personnels habituels,
Traitement préventif du paludisme et des répulsifs pour les moustiques,
Traitement de secours pour le paludisme : produit type COARTEM
Douleurs et fièvre : PARACETAMOL (DOLIPRANE – DAFALGAN),
Nausées et vomissements : Smecta, Primperan, Vogalène (ce que l’on prend d’habitude)
Diarrhée banale (sans fièvre ni glaire ni sang) : produit type TIORFAN (éviter IMODIUM en Afrique), et surtout prendre des boissons abondantes !!!!
Douleurs abdominales : produit type SPASFON ou DEBRIDAT,
Allergies, piqure d’insectes : antihistaminique type CLARYTINE ou AERIUS et une crème type EURAX, APAISYL,
Comprimés pour la désinfection de l’eau type AQUATABS,
Nécessaire soins : antiseptique type BETADINE ou CHLORHEXIDINE - compresse stériles – sparadrap - bande Velpeau – pansements URGO,
Gants de protection et solution lavage des mains sans alcool.

- 12 - EN CAS DE PROBLEME DE SANTE
Clinique GAMKALLEY
Clinique MAGORI
Clinique PASTEUR
Clinique ALISSA
Clinique Jean KABA
Cabinet Dentaire TAFADEK

Dr GBAGUIDI référent ambassade, Orano, Air France :
consultations médicales et spécialisées (pédiatrie, gynécologie, dermatologie notamment), laboratoire, radio, salle de déchoquage.
En 2020 : bloc opératoire, radiologie en liaison avec l’APHP

Dr ALI ADA consultations médicales et spécialisées, radio numérisée, échocardiographie, scanner, IRM, bloc opératoire, laboratoire

Clinique PASTEUR
Clinique de la famille de l’ancien président Ibrahim BARE Maïnassara, en face du lycée la Fontaine
Dr Clémence Habi BARE, parasitologue
pédiatrie, orthopédie, petite chirurgie, laboratoire

Clinique ALISSA
Dr SANOUSSI Samuela
Scanner, IRM, neurochirurgie, bloc opératoire, laboratoire
Partenariat avec la clinique GAMKALEY pour radiologie, scanner, IRM

Clinique Jean KABA
Dr CISSE KABA Marie-France
gynécologie, laboratoire

Cabinet Dentaire TAFADEK

PNG

AUTRES
CNMSS
Guide du départ outre-mer et à l’étranger à l’usage du militaire et de sa famille
Formulaire Cerfa 11790*01

PNG

Sur internet / YouTube vidéo INSERM/PALUDISME

CONCLUSION

Sauf urgence, planifiez vos soins et rendez-vous spécialisés en France quand c’est possible
En cas de souci, contacter le médecin référent, docteur GBAGUIDI (idem pour rapatriement sanitaire)

Nous sommes disponibles pour vous conseiller.

Dernière modification : 23/10/2019

Haut de page