FORMATIONS ‘’ACTS’’ DU 26 AU 30 SEPTEMBRE 2016

Durant la semaine du 26 au 30 septembre 2016, Niamey a accueilli deux ateliers de formation dans le cadre du projet Appui à la coopération transfrontalière au sahel (ACTS).

Présenté officiellement en février 2015 à Paris, le projet ACTS est un instrument développé conjointement par le ministère français des Affaires étrangères et du Développement international et par l’Autorité du Liptako-Gourma qui administre une vaste zone couvrant le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

  • Sa cible : les frontières.
  • Son principe : le continuum sécurité - développement, parce qu’il n’y a pas de développement sans sécurité et pas de sécurité durable sans développement.
  • Sa méthode : le partenariat, aux niveaux local, national, régional et international.
JPEG - 1.1 Mo
Stagiaires et formateurs de l’atelier ‘’Lutte contre la criminalité‘’

Un séminaire en matière d’investigations spécialisées s’est tenu à l’hôtel Gaweye de Niamey du 26 au 30 septembre derniers : 20 magistrats et policiers nigériens, mauritaniens, maliens, burkinabès, tchadiens, sénégalais, ivoiriens et camerounais ont suivi cette formation réalisée avec le concours d’experts policiers opérant dans les services de la direction centrale de la Police judiciaire française et sous la supervision du contrôleur général de police Jean-Éric Lacour.

Conforté par l’apprentissage de l’utilisation des techniques modernes d’investigations telles qu’elles sont utilisées par les services de pointe de la police française, et grâce à un très intéressant échange d’expériences, ce stage aura permis une harmonisation et un renforcement du réseau sous régional de lutte contre la criminalité transfrontalière.

L’objectif recherché était une amélioration significative du service rendu aux populations par une mise à niveau des services d’investigation sous régionaux, face à l’évolution des formes de criminalité qu’ils ont à combattre.


JPEG - 1.1 Mo
Participants à la formation ‘’Coopération interservices‘’

Par ailleurs - s’appuyant sur les diverses expériences conduites dans la sous-région et en Afrique ainsi qu’en France via des Centres de coopération policière et douanière (CCPD) et des Groupes d’intervention régionaux (GIR) - un atelier de formation à la coopération interservices a été organisé à l’Espace Blue Zone de Niamey, du 27 au 28 septembre.

Mise en œuvre par la Direction générale des douanes nigériennes (DGDN) et conseillée pour l’occasion par un expert mis à disposition par la délégation aux relations internationales des Douanes françaises, cette formation a concerné une cinquantaine de cadres (stagiaires et formateurs) appartenant à la Police nationale, à la gendarmerie, à la Garde nationale, aux douanes et à la magistrature, exerçant dans la partie nigérienne du Liptako-Gourma (régions de Tillabéri, Dosso et Niamey) ainsi que dans les zones frontalières du pays.

Les objectifs généraux de cette opération de sensibilisation à la coopération interservices ont été atteints, à savoir :

  • Mettre en relation l’ensemble des acteurs investis d’une mission de contrôle transfrontalier au niveau de la région du Liptako-Gourma ;
  • Appréhender les rôles respectifs des différentes administrations et unités opérationnelles ;
  • Partager les différentes expériences en la matière ;
  • Examiner les modalités de nouvelles coopération interministérielle et interservices.

Dernière modification : 13/10/2016

Haut de page