FINANCEMENT DU MONDE AGRICOLE EN ZONE RURALE

LANCEMENT DU PROJET TELLIT

PNG

Le 14 novembre 2017 à Niamey, la directrice du système financier décentralisé ASUSU SA, Mme Ibrahim Yacoubou Réki, l’ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Escure, et le directeur-pays de l’Agence française de développement (AFD), M. Jean-Christophe Maurin, ont signé deux conventions de financement en faveur de l’institution de microfinance ASUSU SA. La cérémonie se déroulait au siège de l’institution.

■ Un projet ambitieux pour apporter des solutions de financement aux populations des zones rurales

Par ces conventions, la France met à la disposition d’ASUSU SA :
→ une subvention d’un montant d’environ 460 millions de Fcfa [soit 700.000 euros] destinée à la mise en œuvre d’un programme de renforcement des capacités de l’institution ainsi qu’au développement de sa stratégie de financement agricole en zone rurale ;
→ un prêt d’un montant de plus de 2,6 milliards de Fcfa [soit 4 millions d’Euros] pour financer à long terme les paysans, groupements, très petites et petites entreprises, coopératives qui souhaitent investir pour développer leurs activités agricoles. 50 % de ces crédits seront adressées aux femmes. Toutes les régions du Niger en bénéficieront, avec un accent particulier mis sur les régions de Tahoua, Agadez et Maradi, où les potentialités sont fortes.

La coopération dans le secteur agricole existe de longue date entre le Niger et la France, et cette nouvelle action de la coopération française est la première à proposer au Niger une démarche intégrée d’appui tant à la demande qu’à l’offre de financement. En effet, la complexité du secteur agricole exige d’ASUSU SA qu’elle adopte une démarche prudente et maîtrisée dans le financement de ces activités, en bonne articulation avec les différents programmes des bailleurs de fonds qui appuient les filières agricoles, et dans l’alignement souhaité et promu par le Haut-Commissariat à l’Initiative 3N.

■ Un soutien français pour le développement de l’inclusion financière au Niger

Avec ces deux premiers concours à ASUSU SA, le projet baptisé TELLIT s’intègre dans le soutien français - démarré depuis plusieurs années - assuré auprès du secteur de la microfinance au Niger : initialement, l’AFD a appuyé la création d’ACEP-Niger implantée en zone urbaine ; puis l’an passé l’Agence - avec l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés (APSFD) et l’Agence de régulation du secteur de la microfinance (ARSM) - a signé un projet de plus d’1,3 milliard de Fcfa [soit 2 millions d’euros] pour consolider les acteurs du secteur et renforcer les capacités de l’ARSM et l’APSFD, tout en prévoyant un appui en renforcement des capacités de plusieurs Systèmes financiers décentralisés (SFD).

Aujourd’hui, la stratégie d’appui de l’AFD au secteur de la microfinance s’articule autour de trois axes principaux :

● Un soutien direct aux institutions de microfinance (création d’institutions, accroissement de leurs portefeuilles, diversification de leurs produits, professionnalisation de leurs pratiques et de leurs équipes, soutien au développement de l’innovation technologique,…) ;

● Un appui à la structuration du secteur financier (renforcement des capacités des organismes d’appui technique, soutien aux structures intermédiaires de refinancement, etc.) ;

● Un appui institutionnel (soutien aux programmes visant à améliorer le cadre règlementaire et le suivi du respect des normes d’intervention des institutions de microfinance).

C’est ainsi que l’Agence française est devenue le premier bailleur de l’inclusion financière en Afrique subsaharienne en nombre de projets et de partenaires financés.

D’une manière plus générale, au niveau du secteur privé nigérien, l’AFD soutient l’entrepreneuriat et la création de petites et moyennes entreprises via le CIPMEN (Centre incubateur des PME au Niger) dans le cadre du projet régional ‘’Afrique Innovation’’ avec Bond’Innovation, le CTIC Dakar, la Fabrique (Burkina), et Etrilabs (Bénin). L’Agence accompagne le développement durable de petites et moyennes entreprises grâce à des mécanismes de partage de risques (ARIZ en garanties individuelles, de portefeuille, et contre-garantie d’un dispositif de garantie national), ou d’entreprises qui souhaitent promouvoir les investissements verts dans les secteurs de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique (SUNREF).

À propos de l’AFD

L’AFD est la société française de financement du développement. Publique et solidaire, elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer. Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, formation-, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD). Présente dans 108 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD finance, suit et accompagne aujourd’hui plus de 2.500 projets de développement.
En 2016, l’AFD a consacré 9,4 milliards d’euros [près de 6.200 milliards de Fcfa] au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer.

Contact presse : Mme Julie Gabet-Ouahioune, gabetj@afd.fr
Site internet : http://niger.afd.fr

À propos d’ASUSU SA

ASUSU SA est née de la mise en œuvre de la composante micro crédit du projet ‘’Réduction de la pauvreté’’ (PRP) du Niger, sous financement du groupe Banque africaine de développement (BAD) et du gouvernement du Niger.

Système financier décentralisé (SFD) agréé par le gouvernement nigérien sous la forme associative depuis 2005, et commerciale depuis 2008, ASUSU SA est perçue comme un modèle de réussite parmi les SFD du Niger et dans la sous-région. En effet, après diverses transformations statutaires (projet, association, société anonyme), ASUSU SA revendique aujourd’hui, en moins d’une décennie de vécu commercial, plus de 50 pour cent des parts de marché et plus de 650.000 clients bénéficiaires, dont 70 pour cent de femmes.

Contact presse : M. Issifou Moutari, moutari.issifou@asusu-sa.com / 80 80 25 45
Site internet : www.asusu-sa.com

JPEG - 122.1 ko
De gauche à droite : l’ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Escure, Mme Ibrahim Yacoubou Réki, directrice du SFD ASUSU SA, et M. Jean-Christophe Maurin, directeur de l’AFD pour le Niger.
JPEG - 104.7 ko
Échange de parapheurs entre l’ambassadeur de France et la directrice du système financier décentralisé ASUSU SA.

Dernière modification : 16/11/2017

Haut de page