DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD) SOUTIENT AU NIGER TROIS NOUVEAUX PROJETS D’ONG FRANÇAISES
PNG

Le comité d’appui aux ONG du 19 décembre 2017 de l’AFD a approuvé le cofinancement pour un montant total de plus de 14 millions d’euros de 24 nouveaux projets d’ONG françaises. Ces projets, pour les trois-quarts en Afrique, seront mis en œuvre dans des domaines aussi essentiels que l’éducation et la protection de l’enfance, l’insertion professionnelle des jeunes, le climat, l’agriculture paysanne, la préservation de l’environnement, la microfinance et les activités génératrices de revenus, et la défense des droits de l’homme.

  • Trois de ces projets concernent le Niger :

1. « Mise en place de mesures et peines alternatives à la détention pour les enfants au Niger et à Madagascar », ONG Grandir Dignement

Ce projet vise à promouvoir une justice respectueuse des droits des enfants, privilégiant l’éducatif au répressif, en soutenant les Etats de Madagascar et du Niger dans la mise en œuvre et le déploiement de mesures et peines alternatives à la détention pour les enfants en conflit avec la loi dans le cadre d’un partenariat rapproché avec les autorités et le tissu associatif et économique local. La subvention s’élève à 140.000 euros, soit 39 % du montant total du projet, sur trois ans.

2. « Appui à la gestion durable d’aires protégées sahélo-sahariennes au Niger et au Tchad », ONG Noé Conservation

L’objectif global du projet consiste à renforcer durablement la conservation de la mégafaune sahélo saharienne et la gestion durable des écosystèmes sahélo-sahariens au sein de trois sites ciblés répartis au Niger et au Tchad en favorisant le développement communautaire et la lutte contre la pauvreté au bénéfice de la biodiversité locale. Le projet prévoit d’impliquer au moins 80 organisations de la société civile locales notamment au travers de deux réseaux nationaux et quatre partenaires institutionnels et techniques locaux et touchera environ 45.000 personnes. La subvention de l’AFD est de 500.000 euros, soit 24 % du moment total du projet, sur trois ans.

3. « Dynamiques de gouvernance associative, territoriale et pérennité des services Eau et Assainissement en Afrique de l’Ouest », ONG Eau Vive

Cette convention-programme concerne le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Togo. Elle constitue une deuxième phase et repose sur un volet opérationnel de pérennisation des services d’eau et d’assainissement dans les communes ciblées par le programme et un volet organisationnel axé sur le renforcement des capacités des associations Eau Vive et de la fédération Eau Vive Internationale. L’amélioration de l’accès à l’eau devrait concerner une population d’environ 22.000 personnes. La subvention demandée est de 1.661.652 euros, soit 60 % du montant total du projet pour une durée de trois ans.

Dernière modification : 10/01/2018

Haut de page