DÉVELOPPEMENT

ENRICHIR ET ADAPTER LA PRODUCTION DE CONNAISSANCES DE L’AFD SUR LE NIGER

Du 6 au 9 décembre 2017 a eu lieu une mission du département Innovations recherches et savoirs (IRS) de l’Agence française de Développement (AFD). Conduite par M. Jean-Marc Pradelle, (référent Sahel au sein de ce département), cette mission avait pour principal objectif d’étudier les perspectives de contributions de l’AFD en matière de production de connaissances afin qu’elles soient mieux adaptées aux contextes sahéliens et nigériens qui n’ont cessé d’évoluer ces dernières années.

En effet, depuis quelques années, le Niger fait face à de nombreux chocs exogènes (sécuritaire, migratoire, climatique), ces situations ont engendré de nouveaux défis pour un pays déjà très investi sur le front du développement et des sujets tels que l’éducation, la santé et la démographie.
La recherche est dans ces contextes, indispensable pour accompagner au mieux les réflexions et les stratégies nationales de développement.

L’AFD, en synergie avec le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France, souhaiterait par conséquent soutenir une production de connaissances adaptée et utile au Niger et au Sahel, en s’appuyant sur un réseau de partenaires de recherches nationaux et internationaux comme l’IRD, le LASDEL, le CERMES, AGRHYMET et le réseau des universités nigériennes.

Il est également envisagé dans ce cadre, d’initier des moments de réflexion au sein de l’agence de Niamey à travers des conférences-débats trimestrielles sur des sujets de développement.

Les anciens étudiants du Centre d’études, financières, économiques et bancaires (CEFEB) de l’AFD, dont quelques-uns ont rencontré la mission, seront associés à cette réflexion pour apporter, selon leur expérience, leur vision de la situation du Niger ainsi que des perspectives. En effet, de 1961 à 2017, le CEFEB a accueilli près d’une centaine de nigériens en formation au Master maitrise d’ouvrage public et Privé. La plupart de ces étudiants ont occupé des hauts postes de responsabilité dans le public comme dans le privé, le plus haut niveau étant celui de premier Ministre occupé par M. Boukary Adji.

JPEG - 183.9 ko
Jean-Marc Pradelle entouré de quelques anciens du CEFEB lors du dîner du 7 décembre 2017

Dernière modification : 21/12/2017

Haut de page