DÉVELOPPEMENT

VISITE AU NIGER D’UNE DÉLÉGATION DE L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD)

PNG

Le directeur général délégué de l’Agence française de développement (AFD), M. Jérémie Pellet, et le directeur du département Afrique, M. Jean-Pierre Marcelli, se sont rendus au Niger les 13 et 14 juin afin de faire le point sur la situation du pays, sur les programmes prioritaires qu’y mène l’Agence, sur le développement des énergies renouvelables, ainsi que sur les nouveaux besoins de financements, mais aussi pour confirmer le soutien de l’AFD à la stabilité au Sahel, notamment au Niger.

Le Niger et l’AFD sont des partenaires de longue date. C’est ainsi qu’en 2018, l’Agence fêtera ses 60 ans d’intervention dans le pays et qu’au fil des années, l’AFD a déployé son actions dans les principales régions du pays – malgré, plus récemment, un contexte sécuritaire dégradé. Cette présence dans la durée lui a permis d’acquérir une bonne connaissance du pays ainsi qu’une expertise reconnue dans ses domaines d’intervention ‘’historiques’’ (l’eau et l’assainissement, le secteur rural, les secteurs sociaux).

Au cours de leur visite, MM. Pellet et Marcelli ont notamment été reçus par le président de la République et par le Premier ministre. Par ailleurs, sous la présidence du Premier ministre, une réunion a été organisée avec de nombreux ministres concernés par les interventions de l’AFD.

PNG - 646.8 ko
Le président de la République, M. Mahamadou Issoufou, entouré ici de gauche à droite par le directeur de l’AFD au Niger, le directeur général délégué de l’AFD-Paris, le directeur du département Afrique à l’AFD et le 1er conseiller de l’ambassade de France au Niger

L’entretien avec le président de la République a été particulièrement riche et constructif, le président portant une appréciation positive sur l’Agence et montrant une connaissance précise de son positionnement au Niger ainsi que des projets qu’elle finance. Après une présentation de la situation du pays et des défis (sécuritaire, climatique, matières premières, commerciaux, etc.) auxquels il est confronté, le président a présenté ses priorités dans une perspective de stabilité et de création d’emplois pour les jeunes. Deux points particuliers ont fait l’objet de discussions plus approfondies et d’attentes vis-à-vis de l’AFD :

■ la transition démographique, via notamment des interventions dans les secteurs de l’éducation, de la formation et de la santé ;

■ le climat et l’appui que l’Agence pourrait apporter dans l’élaboration d’un plan national de développement des énergies renouvelables.

Dernière modification : 27/06/2017

Haut de page