Coopération décentralisée – Mission de l’association SEVES à Kanembakache

JPEG

Dans le cadre du Plan d’Action Cantonal eau et assainissement de Kanembakaché (2017-2019), porté en partenariat avec les quatre communes du Canton de Kanembakaché regroupées au sein de l’Association Intercommunale du Canton de Kanembakaché (AICK), l’ONG SEVES (Paris) et le Cabinet THEC (Maradi), et financé par le SEDIF, l’AESN, la Ville de Paris, le SIGEIF en France, les communes, le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement et les délégataires de gestion au Niger, qui a notamment permis la création de 8 réseaux d’eau potable desservant 12 villages soit 25 000 personnes, le 2nd séminaire concerté d’amélioration de la gestion déléguée du service public de l’eau s’est tenu à Kanembakaché les 23 et 24 septembre 2019, en présence des maires des quatre communes du député du Canton, du Directeur Départemental de l’Hydraulique (DDH), des délégataires de gestion du Canton, du service d’appui conseil au service public de l’eau (SAC/SPE), du Cabinet THEC de SEVES et de LYSA Group.

JPEG

Au-delà des créations de nouveaux services, ce cadre d’échanges a permis, depuis le premier séminaire de janvier 2019, d’améliorer les performances et la transparence dans la gestion des 41 réseaux d’eau potable du Canton, la division des responsabilités entre les acteurs du service, la clarification des modes de financement des services en partenariat public privé (PPP), l’actualisation des contrats de délégation de service public, et l’augmentation des fonds dédiés au renouvellement et à l’extension des ouvrages.
Avec la mutualisation des redevances de l’eau des 4 communes dédiées au fonctionnement municipal (SMEA), l’AICK a créé un service technique intercommunal eau potable et le recrutement d’un point focal dédié, contractualisé avec le SAC/SPE pour le suivi technique et financier des services, redynamisé les Association des Usagers du Service Public de l’Eau (AUSPE) et la préparé leur indemnisation à compter de 2020, l’ensemble de ces actions est budgété et financé sur les recettes SMEA. Les prochaines étapes décidées au cours du séminaire concernent l’amélioration des rendements techniques, la planification concertée des investissements, la mise en place de l’indemnisation des AUSPE notamment.

Une seconde phase du PACK est prévue pour la période 2020-2022, afin d’améliorer l’accès élémentaire à l’eau et l’assainissement, encore inférieur à 50% dans le Canton de Kanembakaché, à travers la participation à la mise en œuvre du Plan Local Eau et Assainissement prioritaire de l’AICK (2020-2022) d’un montant de 3 milliards de FCFA, de renforcer les systèmes de gestion des services, notamment la gestion intercommunale, ainsi que la capitalisation et la diffusion de l’expérience auprès des autres communes nigériennes souhaitant mettre en place un cadre de gestion efficace et transparent du service public de l’eau.

Pour plus d’informations sur le projet, consulter la page projet sur le site Internet de SEVES : https://www.asso-seves.org/intervention/pack/

Ou téléchargez la fiche de capitalisation sur le financement des Mini-AEP en partenariat public privé (avec un résumé des projets de SEVES au Niger en intro) ci-dessous :

PDF - 1.2 Mo
Niger_capitalisation_mini-aep_en_ppp_seves_2018
(PDF - 1.2 Mo)

Dernière modification : 02/10/2019

Haut de page