Cérémonie de lancement du projet de centrale PV 20 MWc de Gorou Banda par M. François de Rugy, ministre d’Etat, ministre français de la Transition écologique et solidaire le 25/02/2019

Ce lundi 25 février a été l’occasion pour le Ministre d’Etat français, Ministre de la transition écologique et solidaire, M. François DE RUGY, ses homologues nigériens, Mme. Amina MOUMOUNI et M. Almoustapha GARBA, respectivement Ministre de l’énergie et Ministre de l’environnement et du développement durable, l’Ambassadeur de France au Niger, M. Alexandre GARCIA, le directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) de Niamey, Jean-Christophe MAURIN, le conseiller politique de la Délégation de l’Union Européenne (UE) à Niamey, Bernard FRIEDLING, et d’autres représentants de haut niveau des différentes institutions du secteur de l’électricité au Niger, d’assister à la cérémonie de lancement du projet de centrale photovoltaïque de 20 MWc de Gorou Banda, située au sud de Niamey.
JPEG
JPEG
L’accès pour tous à une énergie durable à un coût abordable est inscrit comme l’un des 17 objectifs de développement durable (ODD) de la République Française. La COP 21 a renforcé l’attention portée sur cette priorité pour l’Afrique. La France s’est engagée, à travers l’initiative Energie Renouvelable en Afrique (AREI), sur la mobilisation d’une enveloppe de 6 milliards d’euros entre 2016 et 2020 pour le secteur de l’énergie en Afrique, dont 2 milliards d’euros sur les énergies renouvelables.

L’intégration rapide et réussie d’énergies renouvelables telle que la centrale photovoltaïque (PV) de Gorou Banda permettra, entre autres, d’asseoir leur légitimité comme alternative crédible aux énergies plus polluantes.

- Ce projet est la première grande centrale solaire issue du programme d’investissement en énergie renouvelables du Gouvernement du Niger.

Financée pour un montant de 28,5 million d’euros dont 23,5 de l’AFD et 5 délégués par l’Union Européenne à l’AFD, le projet permettra :
• D’améliorer la qualité du service d’électricité d’environ 18 000 abonnés de la zone fleuve interconnectée, qui représente 70% de la demande d’énergie électrique du pays ;
• De réduire la dépendance du pays aux importations d’énergie] ;
• De valoriser l’important potentiel d’énergie renouvelable du pays en apportant une solution durable et modulaire, qui réduira pour ce projet les émissions de gaz à effet de serre de 23 tonnes de CO2 par an.

Le financement couvrira :
• La construction, l’exploitation et la maintenance sur une période deux ans d’une centrale photovoltaïque d’une capacité de 20 MWc sur le plateau de Gorou Banda ;
• L’assistance à la maitrise d’ouvrage pour la mise en œuvre du projet et une composante « appui institutionnel » dont l’objectif est d’assister la NIGELEC dans la finalisation du dossier d’appel d’offres pour le recrutement de l’opérateur, l’évaluation des offres de la composante.
• Un appui institutionnel permettant de renforcer les capacités des parties prenantes nigériennes, d’accompagner et de former des ingénieurs et techniciens aux technologies photovoltaïques pour leur permettre à court terme d’exploiter eux-mêmes des centrales solaires de grande taille.

La présente cérémonie de lancement du projet de construction de la centrale solaire photovoltaïque est le point de départ des activités du projet. Notamment le recrutement de l’assistance technique à la maitrise d’ouvrage et de l’opérateur qui sera chargé de construire et d’exploiter la centrale pour une durée de deux (2) ans.

La durée prévisionnelle de réalisation de la centrale est 18 mois à compter de la date de recrutement de l’opérateur, pour une mise en service espérée en mi 2021.

JPEG
JPEG
JPEG

- Avec ce projet, le montant total des financements octroyés à cette date par l’AFD hors délégation de l’UE dans le secteur de l’Energie depuis 2013 est porté à plus de 149 millions d’euros.

© Altinine ADOUM, AFD

Dernière modification : 28/02/2019

Haut de page