COOPÉRATION ENTRE LE NIGER ET LA FRANCE EN MATIÈRE DE DÉFENSE

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DES ARMÉES : UN APPUI AU CLASSEMENT ET À L’ARCHIVAGE DES DONNÉES

Faisant suite à la formation de formateurs qui s’était déroulée en avril dernier au profit de l’École d’administration militaire et technique (EATM), c’est dans le cadre du projet ‘’Ressources humaines’’ qu’une mission de formation dans le domaine du classement et de l’archivage a été conduite par l’adjudant-chef Olivier Segaux, venu en mission au Niger depuis les Éléments Français au Sénégal.

Nouveau signe fort quant à l’importance accordée à la gestion des ressources humaines et à son environnement, cette mission avait pour objectifs de :

■ Conduire une évaluation sur les programmes d’instruction délivrés par l’EAMT en prenant en compte les besoins de l’employeur ;

■ Dresser un constat formulant des propositions de rénovation des programmes.

JPEG - 15.8 ko
L’adjudant-chef Segaux en compagnie du commissaire lieutenant-colonel Adamou Seyni Chekaraou, directeur de l’École d’administration militaire et technique (EAMT), et de cadres de l’École.

● Après avoir mené des entretiens avec les chefs de bureau de l’état-major des armées et leurs secrétariats afin d’évaluer les besoins des employeurs, l’adjudant-chef Segaux a fait un point de situation sur les formations déjà existantes au sein de l’EAMT.

● La phase suivante a consisté à définir les programmes correspondant aux cinq actions de formation existantes, ainsi qu’à élaborer la majorité des cours.

JPEG - 18.3 ko
L’adjudant-chef Olivier Segaux, des Eléments Français au Sénégal , avec le commissaire-colonel Boubacar Yacouba, chef du Bureau du Personnel, et le lieutenant-colonel Arnaud Darchy, chef du projet de coopération nigéro-français ‘’Appui à la gestion des ressources humaines’’.

L’ensemble de ces actions n’a été rendu possible qu’en raison de l’intense investissement du directeur de l’EAMT et de ses cadres. En effet, c’est grâce à la participation très active du personnel de l’EAMT que la garantie de réaliser des programmes et des contenus adaptés aux différents auditoires a pu être pleinement assurée.

Dernière modification : 29/05/2017

Haut de page