COOPÉRATION DÉFENSE NIGER-FRANCE

FORMATION À L’UTILISATION D’UN NOUVEAU LOGICIEL GÉOGRAPHIQUE POUR LES OFFICIERS D’ÉTAT-MAJOR DES FORCES ARMÉES NIGÉRIENNES

Aux mois de mars puis de mai 2017, un détachement de l’unité de coopération régionale des Eléments Français au Sénégal (EFS) a conduit à Niamey une action de formation à l’utilisation militaire du logiciel QGIS (Quantum Geographic Information System).

Ce logiciel est un système d’informations géographique, gratuit et libre de toute licence, qui été « militarisé » et transformé en système d’information opérationnelle et de commandement depuis 2015.

Le stage s’inscrivait dans une formation à deux niveaux.

Le niveau 1, réalisé au mois de mars 2017 pendant une semaine, était destiné à former des opérateurs servant en centre d’opérations, quel que soit leur niveau initial. A l’issue de ce stage, les opérateurs étaient en mesure d’assurer le suivi de la situation tactique d’une unité amie ou ennemie déployée sur le terrain et de produire des vues exploitables dans des réunions opérationnelles (point de situation) ou des documents de synthèse.

JPEG - 22.1 ko
Les stagiaires préparent un point de situation.
JPEG - 20.2 ko
Un exemple de situation tactique.

Le niveau 2, d’une semaine également, s’adressait aux stagiaires jugés aptes et ayant déjà suivi avec brio le stage niveau 1. A l’issue de cette formation pour laquelle tous les élèves nigériens du niveau 1 avaient été retenus, les stagiaires étaient en mesure de produire des coupures spéciales de carte destinées à l’impression, mais également de former des opérateurs de base.

Dès le début de la formation, les officiers et sous-officiers stagiaires nigériens ont pris conscience des applications opérationnelles et de la plus-value que pouvait apporter un tel outil dans un centre d’opérations ou au sein d’un état-major. L’exercice de synthèse de fin de stage a été pour eux l’occasion de restituer les savoir-faire acquis.

JPEG - 18.2 ko
L’instructeur venu des éléments français au Sénégal.

Cette instruction fait suite à des actions de formation similaires menées par les EFS au profit d’autres partenaires dans la sous-région (Sénégal, Guinée, Bénin, Mauritanie) depuis deux ans.

A l’heure où, face à une menace commune, la coopération transfrontalière devient primordiale en Afrique de l’Ouest en général et dans la bande sahélienne en particulier, QGIS peut devenir un outil transverse permettant l’interopérabilité des pays du G5 Sahel dans les domaines du commandement et du suivi des opérations au profit de la Force Multinationale de Sécurisation du Liptako Gourma et de la Force Conjointe du G5 Sahel.

Dernière modification : 19/06/2017

Haut de page