COOPÉRATION DE DÉFENSE NIGER-FRANCE / COMMÉMORATION

LE 11 NOVEMBRE 2017, LE NIGER ET LA FRANCE ONT COMMÉMORÉ ENSEMBLE LA VICTOIRE ET LA PAIX, ET RENDU HOMMAGE A TOUS LEURS MORTS TOMBÉS POUR ELLES

Quatre-vingt-dix-neuf années ont passé depuis cette fin de matinée où, ce 11 novembre 1918, à 11h, sur le front, les clairons ont surgi pour sonner le cessez-le-feu. Un conflit de quatre ans et demi s’achevait alors.

■ Cette année, nous célébrons plus particulièrement le centenaire de 1917 : après trois ans de conflit, c’est l’année de la « fatigue des peuples » mais aussi le tournant de la Première guerre mondiale. Sur le temps long, l’année 1917 s’avère déterminante pour le XXème siècle. Ses conséquences se font encore sentir aujourd’hui. Aussi, en ce jour du 11 novembre, nous rendons hommage à l’ensemble de ceux qui sont morts pour la liberté et la paix, et en perpétuons l’indispensable mémoire.

Ce 11 novembre nous donne également l’occasion d’honorer les combattants africains, nigériens, tombés au champ d’honneur au côté de leurs frères d’armes français, pour la liberté et la démocratie.

Aujourd’hui, face à la nouvelle menace planétaire, soldats français et nigériens sont de nouveau ensemble dans un même élan solidaire de détermination et de sacrifice pour vaincre l’ennemi commun : le terrorisme, terreau de l’obscurantisme et de la barbarie.

■ En ce 11 novembre 2017, c’est au monument aux Morts de la ville de Niamey que s’est tenu le temps fort des commémorations avec une cérémonie solennelle présidée par M. Mohamed Bazoum, ministre d’Etat, et M. Marcel Escure, ambassadeur de France, en présence des autorités diplomatiques et consulaires, des autorités civiles et militaires nigériennes, des anciens combattants du Niger, de militaires nigériens, français et alliés et d’élèves du Prytanée militaire de Niamey ainsi que du lycée La Fontaine.

Elles se sont poursuivies par une visite conjointe des militaires nigériens et français à l’Office national des anciens combattants de Niamey, puis par un dépôt de gerbes au monument aux Morts du cimetière chrétien.

Et elles se sont terminées par une cérémonie militaire nigéro-française au cercle des Forces armées nigériennes (FAN) à l’occasion de laquelle huit officiers et sous-officiers nigériens ont été distingués par la remise de décorations françaises.

JPEG - 18.9 ko
M. Mohamed Bazoum, ministre d’État, le général de
division Ahmed Mohamed, chef d’état-major des armées
adjoint, le colonel Franck Fouillet, attaché de Défense, le
colonel Abdoulaye Mounkaïla, directeur de l’Office national
des anciens combattants et M. Marcel Escure, ambassadeur
de France, président la cérémonie du souvenir au monument
aux morts de la ville de Niamey.
JPEG - 22.2 ko
Lecture d’un texte commémoratif devant le monument aux
morts de la ville de Niamey.
JPEG - 18.7 ko
Élèves du Prytanée militaire de Niamey rendant hommage
à leurs anciens tombés au champ d’honneur.
JPEG - 20.1 ko
Hommage rendu aux anciens combattants nigériens.
JPEG - 14.7 ko
Le colonel Amadou Abdou est décoré par l’attaché français
de Défense, comme sept de ses pairs.

Dernière modification : 15/11/2017

Haut de page