COOPÉRATION DE DÉFENSE NIGER-FRANCE

LA CYBERDÉFENSE AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS DES FORCES DE SÉCURITÉ NIGÉRIENNES

PNG
Dans le cadre de la coopération de Défense entre le Niger et la France, l’appui aux systèmes d’information et de communication des Forces armées, de la Gendarmerie et de la Garde nationale du Niger, est primordial. C’est dans cette optique qu’un stage de formation et de sensibilisation en cyberdéfense a été conduit à Niamey par un expert français venu de Dakar, appartenant aux Éléments français au Sénégal.

Les objectifs de cette formation spécifique étaient multiples et se sont notamment traduits par :

 Un travail collaboratif approfondi concernant l’élaboration d’une stratégie ‘’cyber’’ au profit de la toute nouvelle Agence nationale de sécurité informatique (ANSI) du Niger. Cette première étape s’est conclue par une séance de sensibilisation des membres du Centre national d’études stratégiques et de sécurité (CNESS).

 Une conférence de sensibilisation prononcée devant une promotion de 60 sous-officiers d’active de la Garde nationale du Niger en formation au centre d’instruction de Bassorah.

 Une conférence de sensibilisation auprès de la nouvelle Cellule de cybercriminalité de la Gendarmerie nigérienne et des 18 stagiaires de la première École de spécialisation des transmissions.

■ Afin de ne plus pouvoir dire « je ne savais pas », les différents stagiaires ont été sensibilisés au vocabulaire parfois abscons du ‘’dark’’ ou du ‘’deep’’ Web, de leurs ‘’hackers’’ et ‘’crackers’’ parfois adeptes de ‘’l’hacktivisme’’. Après cette appropriation sémantique nécessaire, ce stage cognitif s’est plus particulièrement intéressé aux consignes de base concernant le respect de l’hygiène numérique dans le bon paramétrage de nos (fidèles) ordinateurs, smartphones, messageries ou réseaux sociaux. Et l’indispensable mise en garde à propos de la sécurité des mots de passe, de l’identification et de la lutte contre les virus informatiques a nécessairement été dite et redite.

JPEG PNG

■ À l’issue de cette formation, les différents auditeurs, désormais pleinement conscients de nos déficiences systémiques si communes dans le domaine de la cyber-sécurité, étaient aussi convaincus de devoir tout mettre en œuvre pour sécuriser les systèmes d’information en opération, sans oublier celle - éminemment connexe - de la vie privée directement concernée par l’hyper connexion et l’hyper dépendance à l’Internet.

Tous sont désormais prêts à faire les efforts nécessaires en ce sens, munis des outils simples et de la connaissance d’actes élémentaires de sauvegarde qu’ils pourront partager.

Dernière modification : 26/03/2018

Haut de page