COOPÉRATION DE DÉFENSE NIGER-FRANCE

L’École du personnel paramédical des armées de Niamey (EPPAN), véritable plateforme pour la formation et la préparation santé avant l’engagement opérationnel des forces de sécurité nigériennes et modèle de coopération franco-nigérienne

Impliquées dans de nombreuses opérations à l’intérieur et à l’extérieur du territoire, les forces de sécurité nigériennes ont un besoin impératif de soutien sanitaire. Aussi - pour une prise en charge optimale des blessés et une limitation des pertes au combat - est-il important de faire de chaque combattant le premier maillon de la chaîne de secours de l’avant.

Pour atteindre cet objectif, un cycle de formation au secours au combat (ou de l’avant) va être mis en place dans les écoles de formation des officiers de Tondibiah et des sous-officiers d’Agadez, ainsi qu’au sein des centres d’instruction des militaires du rang de Dosso et Tondibiah et au centre d’instruction des sapeurs-pompiers de Niamey.

Aussi l’EPPAN (École du personnel paramédical des armées de Niamey), qui est une école de formation du personnel de santé à vocation régionale, s’adapte-t-elle en créant une cellule de secourisme de l’avant, véritable plateforme nationale de formation et de préparation santé avant l’engagement opérationnel des forces. L’ajout du cursus de formation du diplôme d’État d’infirmier et l’intégration du module de formation de secours au combat vont permettre d’élever le niveau de technicité du personnel formé dans une école existant depuis plus de dix ans avec un taux de réussite proche de 100 %.

Parallèlement à ses missions de base, l’EPPAN intervient dans la formation à la médecine d’urgence et à la mise en condition de survie du blessé de guerre des médecins et infirmiers ‘’collatéraux’’ diplômés recrutés dans le civil. Elle assure également le perfectionnement des médecins et infirmiers militaires en activité.

L’EPPAN fait par conséquent de chaque personnel soignant militaire de tout niveau (qu’il soit médecin, infirmier ou agent de santé de base) un expert polyvalent et compétent, capable d’une prise en charge adaptée des blessés de guerre en tout temps et en tout lieu, capable de tri ainsi que de catégorisation des victimes, et apte à leur mise en condition pour un transport aérien ou terrestre vers la structure sanitaire la plus proche. De plus, elle forme à la conception et l’articulation du soutien sanitaire.

La formation en médecine d’armée, théorique et pratique, dispensée dans ce centre régional d’excellence est conduite sous la supervision des militaires français membres du Projet santé de la mission française de coopération de Défense.

JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG

Dernière modification : 17/07/2017

Haut de page