BARKHANE : le détachement de chasse de Niamey soutient une école au Niger

Jeudi 31 janvier, une quinzaine d’aviateurs du détachement de chasse de Niamey s’est rendue dans une école de quartier de Tondiganey afin de distribuer plus de 340 kg de fournitures scolaires, collectées et envoyées depuis la base aérienne 133 de Nancy-Ochey. Cette initiative coordonnée par la base aérienne projetée de Niamey et la 3ème escadre de chasse de Nancy a bénéficié à plus de 1 200 élèves d’environ 6 à 12 ans.

JPEG

Plusieurs dizaines de cartons d’affaires scolaires diverses et de papiers ont ainsi été remis à ces enfants en présence de l’inspecteur académique, du chef du village, du représentant de la mairie du quartier ainsi que de l’Imam.
L’économat des armées avait également donné de la confiture, de la pâte à tartiner et d’autres friandises pour les enfants de cette école composée de 12 classes d’environ 120 élèves de chaque classe.

JPEG

- Avec l’assistance de la gendarmerie prévôtale de la base qui avait identifié cette école, le commandant Pierre-Henri, pilote de chasse de l’opération Barkhane, s’était mis en relation, avec la directrice de l’école afin de convenir de la livraison des dons : « la directrice de l’école, très avenante, espère que cette coopération perdurera. Elle nous a fait part de ses besoins les plus simples pouvant faire l’objet de nouveaux dons récoltés en France ».

- Pendant leur présence, les aviateurs ont ainsi pris part à un moment d’échange avec les enfants dans leur classe et dans la cour de récréation autour d’un match de football.

Grâce à ce type d’action, les militaires de la base aérienne projetée de Niamey maintiennent des liens de confiance avec la population et contribuent au rayonnement de la force Barkhane.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.

Dernière modification : 12/02/2019

Haut de page