Première visite de la Base Aérienne Projetée (BAP) de Niamey au profit d’une délégation de journalistes nigériens

Le 12 juillet, la BAP de Niamey, en collaboration avec l’ambassade de France au Niger, a ouvert ses portes à la presse nigérienne dans le cadre d’une présentation de ses différentes missions au sein de l’opération Barkhane.

Une présentation inédite de la base fut proposée aux journalistes nigériens et internationaux, tous médias confondus pour mieux connaitre Barkhane et comprendre sa mission. Accueillis par le Colonel Patrice Morand, commandant la BAP de Niamey, les participants venus en nombre ont pu découvrir les missions ainsi que l’ensemble des moyens mis en œuvre dans la lutte contre le terrorisme, aux côtés des forces partenaires du G5 Sahel.

Les journalistes ont pu constater l’intense activité qui anime quotidiennement le tarmac, assistant, notamment, au retour d’une patrouille de chasseurs qui rentrait d’une mission de réassurance au-dessus des camps militaires à la frontière malo-nigérienne.

Les journalistes ont également été au contact de chacun des aéronefs des détachements REAPER, Mirage 2000, C160 et C135 engagés au sein de la force Barkhane. Au passage, ils ont pu apprécier les capacités d’un A400M en renfort temporaire avant de poser pour une photo de groupe afin de fixer un souvenir cette visite.

La rencontre avec le personnel de soutien leur a permis de mesurer combien la coopération de ces derniers avec leurs homologues nigériens était étroite, notamment à travers les multiples activités de formation réalisés dans tous les domaines - pompiers, le service de santé des armées (Rôle 1 et UDPS), prévôté, 25ème Régiment du génie de l’Air, service des essences des armées et service des sports.

Chaque détachement joue également un rôle clé dans l’accomplissement d’actions de soutien à la population. En effet, de nombreuses actions civilo-militaire (CIMIC) sont menées au profit du maire (remise en état de pistes latéritiques), des familles (aide médicale à la population), des écoles du quartier (fournitures solaires), d’un orphelinat (jouets), ou encore du ministère de la santé publique (produits de soins).

A la fin de la rencontre au cours d’un moment de convialité, l’ambassadeur de France au Niger a tenu à saluer l’importance de l’effort de la force Barkhane pour le rétablissement de la sécurité en bande sahélo-saharienne. « Il nous était difficile de comprendre votre engagement au sein de notre pays, aujourd’hui, j’ai envie de vous dire : merci ! », a confié un journaliste, au terme de cette visite de la BAP.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

©Ambassade de France

Dernière modification : 26/07/2019

Haut de page