Appui a la société civile nigérienne – formation aux outils de suivi et de reporting pour les porteurs de projets bénéficiaires du fonds PISCCA

Le 16, 19 et 20 août s’est tenue au Centre culturel franco-nigérien Jean Rouch de Niamey, la première formation pour les organisations de la société civile (OSC) accompagnées dans la cadre du fonds PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs).

Le fonds PISCCA, principal outil d’appui à la société civile nigérienne de l’Ambassade de France au Niger est destiné à renforcer les capacités des OSC, promouvoir l’autonomisation économique et la promotion des droits des femmes.

Dans ce cadre, 13 OSC bénéficient du soutien de ce fonds durant toute la durée de leur projet (de 8 mois à 1 an). Outre un cofinancement à hauteur de 25 000 000 FCFA maximum, le fonds PISCCA fournit aux OSC un programme de renforcement des capacités adapté à leurs besoins. Cet accompagnement se traduit par des séances de travail en individuel à l’Espace société civile (ESC), des temps de rencontres et d’échanges ainsi que par des formations à la méthodologie et aux outils de la gestion de projets.
Cette première formation destinée aux chargés de suivi technique et financier des structures s’est déroulée sur trois jours. Elle avait pour objectif de renforcer les compétences des OSC en matière de suivi de leur projet et de reporting auprès de leur bailleur.

JPEG - 198.8 ko
L’ONG Agir plus présente aux autres structures ses propres outils de suivi des activités

Ainsi, la première journée, animée par l’Espace société civile, a permis aux porteurs de projet PISCCA d’appréhender les outils de reporting technique et financier propres à ce fonds. La matinée a été consacrée à la présentation des canevas proposés par l’Ambassade de France, à la manière de récolter les informations et de remplir les documents. Dans l’après-midi, un exercice pratique sur le reporting financier a permis aux porteurs de mettre en pratique les principes et les outils découverts le matin.

Les deux autres journées de formation ont été animées par le Centre d’Investigation pour le Développement Durable (CIDD), chargé du suivi terrain des projets et de l’accompagnement technique des porteurs. Le CIDD a ainsi présenté aux OSC les grands principes d’un système de suivi-évaluation efficace et les outils créés pour les porteurs afin de pouvoir assurer le suivi de leurs projets (tableau de bord des indicateurs, tableau de suivi des activités, suivi calendaire, etc.).

JPEG - 191.9 ko
Travaux en groupe sur les outils de reporting technique et financier

Après un temps de travail sur la clarification des indicateurs des porteurs, le CIDD a formé les OSC sur la collecte, l’analyse et la capitalisation des données du projet. En dehors des outils proposés par le CIDD, Agir Plus, une des ONG accompagnée dans le cadre de ce programme, a proposé aux autres porteurs des modèles d’outils de gestion des activités (compte-rendu de réunion, fiche de gestion des stocks, livre de caisse, fiche de présence etc.).
La formation s’est clôturée par une restitution du diagnostic des besoins des structures réalisé par le CIDD en amont de ces journées de formation.

© Ambassade de France au Niger

Dernière modification : 23/08/2019

Haut de page