APPUI À LA SOCIÉTÉ CIVILE NIGÉRIENNE

Les 11 et 12 juillet derniers, l’ambassade de France a réuni au Centre culturel franco-nigérien Jean Rouch de Niamey (CCFN) les neuf structures bénéficiaires à l’heure actuelle du Fonds français PISCCA ‘’Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs’’, pour une formation en gestion de cycle de projet. L’ONG Femmes, actions et développement (FAD), soutenue dans le cadre d’un projet d’appui à la scolarisation de la jeune fille au Niger, s’était jointe à cette session.

Destiné à appuyer des projets de développement innovants sur les thématiques de l’autonomisation des femmes et de l’adaptation aux changements climatiques, par des subventions comprises entre 14 et 16 millions de Fcfa, le fonds PISCCA propose également un dispositif d’appui-conseil aux porteurs de projet.

Ces deux journées de formation – co-animés par le cabinet Law & Security Services Consulting (LSSC) et le chargé de mission Société civile de l’ambassade de France au Niger – s’articulaient autour de modules théoriques et pratiques concernant l’élaboration d’un cadre logique, ainsi que sur la manière de rédiger le compte rendu technique et financier d’un projet.

Réunissant des acteurs issus du monde associatif nigérien, mais aussi de l’entreprise, cette formation aura été l’occasion pour les participants de partager expériences et bonnes pratiques.

JPEG - 124.4 ko
Journée 1 : quelques-uns des participants à la formation sur l’élaboration d’un cadre logique
JPEG - 151.4 ko
Au cours de la 2ème journée, consacrée aux comptes rendus techniques et financiers

Listes des structures financées par l’ambassade et ayant participé à cette formation :

-  L’ONG Aménagement des terroirs et productions forestières (ATPF) ;
-  L’ONG Biodiversité et appui aux initiatives locales (BAIL) ;
-  L’entreprise Bioplastique (Bioplast) ;
-  L’ONG Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE) ;
-  L’entreprise Sahel Délices ;
-  L’Association Tin Hinan ;
-  L’ONG Tidène ;
-  L’entreprise GIMAFOR ;
-  L’entreprise Sahara Sahel Foods ;
-  L’ONG Femmes, actions et développement (FAD) soutenue dans le cadre d’un projet d’appui à la scolarisation de la jeune fille au Niger.

Dernière modification : 20/08/2018

Haut de page