APPUI A LA SOCIETE CIVILE – Matinée d’échanges entre les structures bénéficiaires du fonds PISCCA

Les 13 structures bénéficiaires du fond PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs) se sont réunies ce jeudi 28 novembre 2019 à l’occasion d’une matinée d’échanges organisée au Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) de Niamey.
Après 5 mois de mise en œuvre, les organisations présentes ont pu présenter les difficultés et succès rencontrés dans le cadre de l’exécution de leurs projets respectifs, identifier des possibilités de partenariats entre elles mais aussi partager leurs bonnes pratiques en matière de gestion de projet.

La matinée a également été marquée par les interventions d’un représentant du Programme d’Appui à la Société Civile (PASOC) de l’Union Européenne et de l’ONG Accountability Lab, intervenant dans le cadre du programme VOICE, un mécanisme de financement à destination des Organisations de la Société Civile (OSC) mis en œuvre par Oxfam. L’occasion pour les porteurs de projet de se renseigner sur les modalités d’accès aux financements de ces deux programmes et de renforcer leur réseau.
Avec l’Ambassade de France, trois des principaux partenaires techniques et financiers venant en appui aux OSC nigériennes étaient ainsi représentés, offrant un cas concret de coordination afin de renforcer les dynamiques de groupe au sein de la société civile nigérienne.

Cette matinée a été co-organisée par la chargée d’animation de l’Espace société civile du CCFN, le chargé de mission société civile de l’Ambassade de France et le Centre d’investigation pour le développement durable (CIDD)

Témoignage de l’association Conscientisation et Réflexion pour la Promotion de l’Elevage (ACRPE) sur les bénéfices de l’implication des autorités locales dans la conception et le suivi d’un projet  :
Dès janvier 2019, date du lancement de l’appel à projets PISCCA, l’association ACRPE convoque une réunion avec la mairie d’Abalak. Les termes de référence de l’appel à projet sont présentés aux autorités communales afin d’identifier de manière concertée des activités cohérentes avec le Plan d’investissement annuel (PIA) de la commune. Un projet associant de façon complémentaire des activités d’élevage et de maraichage est ainsi élaboré. A l’annonce de la sélection du projet pour un financement du fonds PISCCA, un comité de suivi est mis en place. Celui-ci est composé du maire de la commune (Président du comité), du directeur régional de l’aménagement du territoire (1er rapporteur), du chef de canton (2ème rapporteur) et de représentantes de groupements de femmes (les principales bénéficiaires du projet). Grâce à ce système, l’association ACRPE reste maitresse du projet tout en bénéficiant de l’expertise et de l’appui des autorités locales en cas de blocage. Les possibilités de mise à l’échelle et de pérennisation du projet s’en trouvent quant à elles renforcées.
JPEG - 305.4 ko
Echanges entre les porteurs de projet PISCCA : état d’avancement du projet, difficultés rencontrées, bonnes pratiques…
JPEG - 292.7 ko
Echanges en sous-groupes thématiques entre structures intervenant dans des domaines similaires ou complémentaires afin de faciliter l’émergence de partenariats ponctuels ou plus durables

Dernière modification : 29/11/2019

Haut de page