AIDE ALIMENTAIRE FRANÇAISE AU NIGER

PNG

SIGNATURE D’UN PROJET PORTÉ PAR l’ONG INTERNATIONALE ‘’ACTION CONTRE LA FAIM’’ (ACF)

JPEG - 142.2 ko
Signature de la convention par MM. Marcel Escure, ambassadeur de France au Niger (à droite) et Lucas Honauer, directeur pays de l’ONG ‘’Action contre la faim’’ (25 avril 2018)

Dans le cadre de l’aide alimentaire programmée, M. Marcel Escure, ambassadeur de France au Niger, et M. Lucas Honauer, directeur pays de l’ONG internationale ’’Action contre la faim’’ (ACF), ont récemment signé la convention de subvention portant sur un « Projet de renforcement de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence des populations touchées par les déficits agricoles et fourragers 2018 à Abalak », financé à hauteur 328 millions de Fcfa (500.000 euros).

L’objectif de ce projet est d’apporter une assistance alimentaire aux populations les plus vulnérables du département d’Abalak, dans région de Tahoua, pendant la ‘’période de soudure’’ de cette année 2018 :

■ Des compléments nutritionnels et une sensibilisation faite sur la thématique de la diversification alimentaire des enfants de moins de 5 ans seront couplés à chaque distribution.

■ Par ailleurs, des activités vont être menées en vue d’une reconstitution sociale du cheptel au profit des bénéficiaires (mise en place d’animaux, distribution d’aliments pour bétail, et renforcement des capacités des ménages bénéficiaires sur la conduite d’un petit élevage).

■ De plus, des opérations de restauration et de récupérations des espaces pastoraux par des travaux de ‘’travail contre salaire’’ (Cash For Work), accompagnées de séances de sensibilisation sur la régénération naturelle assistée et la gestion concertée des ressources naturelles seront menées afin de favoriser la récupération des ressources fourragères et hydriques des zones les plus dégradées.

PNG

La France mobilise chaque année une aide alimentaire programmée afin de contribuer à la sauvegarde et à la réhabilitation des conditions de subsistance des populations en état d’insécurité alimentaire, et de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels les plus urgents.

Sur les 13 milliards de Fcfa (20 millions d’euros) de la première tranche 2018 de son aide alimentaire programmée, 980 millions de Fcfa (1,5 millions d’euros) ont été alloués au Niger. Et, à l’issue d’un appel à projets orienté sur les zones les plus touchées par la crise pastorale et les départements en état d’urgence dans les régions de Tahoua et de Tillabéri, deux initiatives ont été retenues :

● Ce projet d’ACF de renforcement de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence des populations touchées par les déficits agricoles et fourragers 2018 à Abalak (région de Tahoua), financé à hauteur de 328 millions de Fcfa ;

● Un « Projet d’appui à l’amélioration de la résilience des éleveurs et agropasteurs dans la zone de Tillabéri », porté conjointement par le PAM (Programme alimentaire mondial), la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation & l’agriculture) et l’UNICEF (Fonds des Nations unies pour l’enfance), financé à hauteur de plus de 650 millions de Fcfa (1 million d’euros).

Dernière modification : 07/05/2018

Haut de page